L’espace Culturel

Cet espace de 1200m² est unique en son genre, ultra-modulable et ultra-moderne.

ACHETER UN BILLET

DANIEL ANGELI, TOUTE UNE ÉPOQUE DANS UN CLICHÉ

Du 7 août 2021 au 30 janvier 2022, le Toit de la Grande Arche de la Défense a l’honneur de consacrer les 1 200 m2 de son espace culturel à l’exposition « Paparazzi de A à Z », mettant à l’honneur les plus grands clichés, volés ou officiels, du photographe des stars, Daniel Angeli.

Daniel Angeli, toute une époque dans ses images. C’est une époque révolue qui va s’afficher en grand sur le toit de la Grande Arche, lieu à la vue imprenable.
Quel écrin pour exposer plus de 200 de ses photos mythiques ou secrètes, dont de nombreux inédits, qui rappelle une époque à la fois légère – les grandes tablées people, les frasques des familles royales, les vacances de la jet set, les corps dénudés…, et à la fois scandaleuse, puisque la photo volée ne connais- sait pas alors la facilité des téléphones portables, et qu’il fal- lait parfois plusieurs jours de planque à Daniel Angeli pour immortaliser un instant qui fera le tour du monde. Réputé pour ses innombrables couvertures de magazines, en France ou à l’international, Daniel Angeli est toutefois resté un homme de l’ombre au flair incomparable, caché derrière ses incalculables photos connues de toutes et de tous… De l’iconique photo de la famille Gainsbourg sur un hamac à celles de Romy Schneider nue sur un bateau, ou au portrait le plus célèbre de Simone Veil, rien n’a échappé à l’œil vif de Daniel Angeli, qui fut aussi durant 20 ans le photographe officiel de Johnny.
Il y a d’ailleurs une âme de rocker dans les yeux d’Angeli, le fait d’aimer le chahut occasionné par les révélations, mais en parallèle de respecter ces grandes stars à qui il voue un amour sincère.
En 60 ans de carrière, c’est la 1ère fois qu’une telle exposition est consacrée à ce grand artiste de l’image, qui va une nouvelle fois surprendre et dévoiler de très nombreux inédits, témoi- gnages du monde d’avant… Une façon de (re)vivre des mo- ments forts qui ont marqué plusieurs générations.

GRANDEUR NATURE - UNE ODE À LA NATURE ET AUX HOMMES QUI EN PRENNENT SOIN…

Cette exposition est un hommage à la nature, aux hommes qui la cultivent, au cœur de ses paysages variés, de ses plantes et fleurs précieuses, là où la terre et les hommes se rencontrent, s’unissent pour le respect de la planète et de ses ressources. Un voyage immersif fascinant à la découverte du monde et de ses richesses.

Préserver la biodiversité, protéger la nature, les hommes, sont des actions chères à Clarins. Pionnier de la beauté responsable, depuis 1985, le Groupe Clarins s’engage et s’implique au quotidien pour donner aux générations futures le meilleur, en prenant soin de leur bien-être. C’est un véritable travail d’engagement à la découverte d’une nature préservée, d’ingrédients sélectionnés, observés, décryptés, récoltés avec le plus grand soin, dans le respect de l’environnement et des hommes. La volonté et le savoir-faire de la Maison Clarins : cultiver en respect de la biodiversité et en harmonie avec les populations locales. Un modèle de développement responsable aux valeurs humanistes.

CYRIL KONGO

Quand le street art envahit le Toit de la Grande Arche. Une exposition inédite d’œuvres XXL, des pièces rares, des toiles et des collaborations !

Artiste engagé, Cyril Kongo a largement contribué à défendre le graffiti comme école de peinture à part entière. La peinture de l’artiste est marquée par ses expériences et sa vision de la vie. Après avoir passé plus de trente ans à peindre dans la rue et œuvrer pour que le graffiti soit perçu autrement, il est aujourd’hui considéré comme un visionnaire qui a su casser les codes pour mieux reconstruire à travers son regard contemporain et avant-gardiste.

Ses influences multiculturelles , son niveau d’exigence et sa capacité à créer des liens entre des mondes aux antipodes ont forgé sa carrière et son style. Cyril Kongo a su faire de son nom un synonyme d’excellence, d’abondance et de virtuosité. Son univers singulier et son identité affirmée lui ont donné l’opportunité de s’associer aux noms les plus prestigieux de la mode, de l’art et de l’artisanat d’art. Artiste urbain avant tout ; Kongo fait partie de la première génération de graffeurs parisiens.

RÉTROSPECTIVE YANN ARTHUS-BERTRAND

Le toit de la Grande Arche propose une lecture thématique plutôt que chronologique de l’œuvre de Yann Arthus-Bertrand. Ses premières photographies prises au Kenya en montgolfière, celles des Bestiaux où les propriétaires posent avec leurs animaux, les portraits des Français, et son grand projet «la Terre vue du ciel », véritable état des lieux du monde.

Avec ses photographies, ses films et la Fondation GoodPlanet, YAB œuvre à la sensibilisation du public et à l’élaboration de solutions concrètes en faveur d’un mode de vie plus responsable, plus respectueux de la planète et de ses habitants.

La question est : qu’allons-nous transmettre aux générations futures ? Et quelle est notre responsabilité ?

"Quand le masque tombe" de Stéphane de Bourgies

De Jean-Jacques Goldman à Maître Gims, de John Malkovich à Isabelle Huppert, de Véronique Sanson à Sting, de Paul Bocuse à Jean-François Piège, tous ont un jour poussé la porte de son studio parisien pour en ressortir avec la photo, ce portrait instinctif tout en contrastes et en émotions, que Stéphane sait si bien capter au travers de son objectif.

« Un photographe avec qui les plus grands baissent leur garde. »

C’est ainsi que Stéphane de Bourgies est remonté à ses premières années photo, à la fin des années 70, jusqu’à aujourd’hui, pour sélectionner, parmi le millier de portraits en sa possession, environ deux cents d’entre eux, et permettre aux visiteurs de s’immerger dans les regards de ses modèles, qu’ils soient hommes d’affaires, chefs cuisiniers, mannequins, acteurs, chanteurs ou encore anonymes, mais avec la gueule qui va faire virevolter Stéphane…

Jean-Marie Perier

Du 15 janvier au 3 mars 2019, le toit de la Grande Arche accueille l’une des plus grandes expositions de Jean-Marie Perier

Les années 60 et les années 90 en image !

Ce sont les deux grandes périodes que Jean-Marie Perier a choisi d’exposer pour cette rétrospective unique, inédite par sa taille et par le nombre d’artistes représentés : les années 60 et toute la scène musicale liée, des incontournables des yéyés aux plus grands artistes anglo-saxons, tels que James Brown, les Beatles, Mick Jagger, et les années 90 sous le signe de la mode : couturiers, nouvelles rock stars, mannequins…

Le toit de la Grande Arche offre une mise en scène monumentale, avec de très grands formats, la plupart en couleurs.

NIKOS ALIAGAS - L’EPREUVE DU TEMPS – INSTANTS PHOTOGRAPHIQUES

Une centaine de photos exposées dans des conditions inédites, à 110m de hauteur, un espace façon « black box » pour s’immerger dans l’univers photographique de l’artiste, Nikos Aliagas dévoile pour la première fois ses nouvelles photographies du 23 octobre prochain au 6 janvier 2019, sur le toit de la Grande Arche.

L’exposition dévoilera 100 photos dont de nombreux inédits, déclinées en 4 formats, accrochées sur les 1200 m2 de l’espace culturel du toit, situé sous l’incroyable rooftop de la Grande Arche.

Pour Nikos Aliagas, il s’agit de sa plus grande – et plus haute !- exposition, sa précédente manifestation parisienne remontant à 2016. Infatigable observateur de la vie, les traces du temps sont l’un des thèmes de prédilection de l’artiste Nikos Aliagas, comme une recherche d’un instant suspendu dans l’implacable finitude d’une existence.

Tarifs

OUVERT TOUS LES JOURS DE 10H À 19H (Dernière entrée à 18h30)

  • Plein tarif : 15€
  • Tarif réduit (demandeur d’emploi, Seniors (+65ans), personnes à mobilité réduite) : 12€
  • Tarif étudiant : 10€
  • Tarif enfant (de 3 à 18 ans) : 7€
  • Gratuit pour les enfant de moins de 3ans
  • Prix de groupe & comité d’entreprise sur demande : christian.labylle@cityone.fr

Retrouvez-nous également sur LinkedIn